Construire son histoire : le MacGuffin

18 Août

corbeau - clay-junell-flikrÉlément narratif essentiel à bien des scénario, le MacGuffin est une technique élaboré par Hitchcock. Il s’agit d’un élément permettant de lancer l’histoire ou le scénario. Pensez au collier de diamant dans le Titanic, à la mallette dans le film Pulp fiction de Tarentino ou aux formules secrètes dans le film les 39 marches de Hitchcock ; ou encore aux lettres et documents secrets si souvent présents dans les histoires de Sherlock Holmes ou les romans d’Agatha Christie.

Le MacgGffin est ainsi un prétexte au développement du scénario de votre histoire. La plupart du temps, le MacGuffin est un objet matériel, parfois mystérieux, souvent non défini. Sa description doit rester floue et ne pas susciter une explication majeure. L’objet est là, il faut que votre personnage le récupère, le cache, le détruise, le restitue. Il est inutile pour le lecteur d’en connaitre la composition, la définition ou le contenu exacte.

Cet objet, quel qu’il soit, existe dans votre histoire pour initialiser votre récit ou le justifier. Le recours à cette technique est aussi très pratique pour faire ressentir ressentir au lecteur la même incertitude que celle éprouvée par le protagoniste ou héros de votre récit. Hitchcock déclarait à ce propos : « C’est extrêmement important pour les personnages du film, mais sans aucune importance pour moi, le narrateur ». Tout simplement car il – l’objet de convoitise des principaux personnages – ne constitue pas le cœur du récit, uniquement sa source dramaturgique.

astuce ecritureLe macGuffin est une technique d’écriture utilisées dans les romans d’espionnage, les thrillers, au théâtres, au cinéma mais offre une excellente base de travail pour la plupart de vos romans.

L’origine du mot MacGuffin viendrait, selon certaines sources, d’une histoire racontée par Alfred Hitchcock à François Truffaut.

Deux voyageurs se trouvent dans un train en Angleterre. L’un dit à l’autre : Excusez-moi Monsieur, mais qu’est-ce que ce paquet à l’aspect bizarre qui se trouve au-dessus de votre tête ? – Oh, ce n’est qu’un MacGuffin. – Et à quoi cela peut-il servir ? – Cela sert à piéger les lions dans les montagnes d’Ecosse – Mais il n’y a pas de lion dans les montagnes d’Ecosse – Alors, il n’y a pas de MacGuffin.

Une variante dans l’utilisation du MacGuffin est la révélation à la fin de l’histoire de l’objet qui à guidé la trame de l’histoire, comme par exemple avec la révélation du négatif dans le film « La Vie rêvée de Walter Mitty ».

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :