Novella, un genre à part

10 Sep

Dunham Massey Hall - Library - flikrUne novella, c’est un roman court. Plus souvent présente dans la littérature anglo-saxonne, la novella est une nouvelle de taille importante. Un genre peut présent  en France mais qui n’est pas à négliger. Une novella a un rythme qui lui est propre, avec unité de lieux, d’action et de ton. Ses aficionados en apprécient le rythme concis et la possibilité de lire l’œuvre d’une traite (très pratique durant un voyage en train). Enfin, ce format littéraire est parfait pour faire découvrir un genre ou un auteur.

Vous pourrez retrouver ce modèle de roman court chez les feuilletoniste de la fin du 19ème, chez des écrivains comme Joseph Conrad ou encore dans la collection Librio.

Ce format littéraire s’étend en général sure 50 à 90 pages (200 000 signes). La littérature de l’imaginaire et de la Science-fiction dispose elle de son prix littéraire, le prix Hugo, qui récompense la meilleure œuvre de science-fiction ou de fantasy comptant de 17 500 à 40 000 mots. Dommage que l’on ait pas l’équivalent en France car le prix Hugo se retrouve souvent en bandeau. Preuve que le format de la nouvelle ou du roman court est porteur.

La Librairie des Signes, à Compiègne, vous propose même une sélection de romans courts.

Publicités

4 Réponses to “Novella, un genre à part”

  1. cerclenantais septembre 14, 2014 à 3:47 #

    Très bon article. A côté du prix Hugo de la science-fiction (roman et nouvelle), il existe aussi le prix Nebula et le prix Locus. Sur l’anthologie Réalités 5.0, les éditions Goater ont mis un bandeau pour le mettre en avant, preuve que ça arrive petit à petit en France…

    Côté novellas, j’en conseillerais deux dans le domaine des littératures de l’imaginaire : « Légion », de Brandon Sanderson, et « Le baron noir » d’Olivier Gechter, pour s’initier au steampunk…

  2. cerclenantais septembre 14, 2014 à 3:48 #

    A reblogué ceci sur Le Cercle nantaiset a ajouté:
    Un très bon article du blog « Ecrire et se faire publier ».

  3. cerclenantais septembre 15, 2014 à 1:26 #

    Des novellas ont été écrites divers genres, y compris dans la littérature classique. « Le dernier jour d’un condamné » de V. Hugo, par exemple, est une novella par sa taille et son thème resserré (97 pages chez Librio).

    • djenda septembre 15, 2014 à 7:51 #

      Oui, dans les classiques, on trouve de nombreuses Novella, par exemple chez Maupassant (le Horla), mais aussi chez les auteurs plus contemporains comme Stephan Zweig (le joueur d’échec fait 100 pages) et Éric-Emmanuel Schmitt.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :