Genre litteraire, la Non-fiction romancée

31 Jan

ecrire un roman

La non-fiction romancée est un genre littéraire qui utilise les styles et les techniques de l’écriture romanesque pour raconter des faits réels.

Pour qu’un texte soit considéré comme de la non-fiction romancée, il doit contenir des faits exacts etzenobie-palmyre doit être écrit dans un style littéraire. Par extension on peut inclure dans ce genre les mémoires, carnets de voyage, et certaines biographies laissant une large part à la fiction (comme par exemple : Zénobie, de Palmyre à Rome, D’Annie et Maurice Sartre. Perrin – 2014). Le témoignage étant pour sa part un sous-genre de la biographie.

Prenons l’exemple d’un conflit, celui-ci s’inscrit toujours dans une certaine durée, un temps de la guerre. Si le pendant est court, il y a  l’avant, les causes, les moments qui ne seront plus. Et il y a l’après : victimes, survivants, disparus, mais aussi dégâts, débris, ruines, souvenirs, autant de plaies à suturer. Dans de tels optiques, les sujets du récit ont largement de quoi fleurir et prospérer. Ce récit est celui de la fiction, souvent, et parfois de la non-fiction romancée, proche du documentaire. Dans cette optique, la proximité à l’humain, au témoignage est majeure. Le hors-champ est alors le propre de la non fiction romancée.

Adopter un sujet de non-fiction romancée, avec une dose de témoignage plus ou moins réel, peut vous fournir de nombreux sujet à exploiter. L’importance pour les éditeurs sera alors la célérité avec laquelle vous pourrez proposer votre récit si le moment historique est proche. Plus l’événement fait partie de la conscience collective, moins du serez dépendant de cette urgence. C’est une approche les studios hollywoodien exploitent régulièrement, comme par exemple la série Band of Brothers ou the Pacific, du réalisateur Tom hanks. Ou encore le film Lettres d’Iwo Jima de Clint Eastwood.

rédiger de la non fiction romancéeJean Amila, auteur de romans policiers (chez Gallimard), a souvent utilisé comme sujet de ses romans ce qu’on pourrait appeler de la non fiction romancée. Ses personnages, sans importance historique majeure, se retrouvant dans le filet de la grande histoire.

Ainsi écrire une non-fiction romancée sous-entends une recherche exhaustive, pouvoir décrire et vivifier le contexte des événements, adopter conversations fictives et user d’une narration subjective face aux événements des personnages. L’écueil principal étant de mentionner des faits qui ne se produiront que bien plus tard dans l’intrigue (ou prolepse) ou de se retrouver paralyser sous le poids du réel et de ses sources.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :