La situation économique des auteurs de livres

19 Mar

Mais comment vivent les auteurs ? Combien ça gagne un auteur ?

A l’occasion du salon du livre de Paris, le ministère de la Culture et de la Communication à réalisé une étude sur ce métier à part : auteur de livre.

Sur plus de 101 000 auteurs, l’étude comptabilise que 85 % d’auteurs de textes, 6 % de traducteurs, 4 % d’illustrateurs et 4 % d’auteurs et dessinateurs de bande dessinée ayant perçu des droits d’auteurs en 2013 avait une autre activité professionnelle, beaucoup plus rémunératrice. Les droits d’auteurs ne représentant  en moyenne, que 12% de leurs revenus. Donc, 15% des auteurs (arg!) peuvent vraiment vivre agréablement de leur plume.

le métier d'écrivain auteur en 2016

Et oui, il est difficile de vivre de sa plume en France en 2016. Ainsi, les revenus d’auteurs montrent une disparité notable entre les affiliés à l’Agessa, qui est la sécurité sociale des auteurs, et les non-affiliés percevant occasionnellement des droits d’auteurs. Seul 8% des non-affiliés ont perçu des revenus d’auteur supérieurs au SMIC (13 345 € net/an) contre 59% des affiliés .

combien gagne un auteur en France en 2016

Plus de livres, moins de lecteurs

La faute au nombre de grands lecteurs, qui a tendance à diminuer, à la frilosité des grands groupes d’éditions qui inondent le marché de traductions, mais aussi aux difficultés pour les petits éditeurs d’obtenir une grande diffusion.

Librairie mon amour : à Paris, 83 librairies ont disparu entre 2011 et 2014. Une situation inquiétante car selon une enquête Ipsos/Livres Hebdo de 2014 sur le nombre de lecteurs,  trois Français sur dix confiaient ainsi n’avoir lu aucun livre dans l’année et quatre sur dix déclaraient lire moins qu’avant. et pour nombre de lecteurs, les best-sellers se paient la part du lion dans les ouvrages achetés.

Mais la situation se stabilise et l’ebook offre une potentialité d’évolution non négligeable. Donc, si vous voulez vivre de votre plume, commencez par écrire et écrivez encore plus vite. Écrire un livre par an ne suffit pas pour en faire un métier! Mais pour que le plaisir de l’écriture reste un plaisir, peut être est-il inutile de vouloir en vivre? Et s’il advient qu’un de vos titre rencontre le succès, vous verrez à ce moment.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :