Tag Archives: ecrire

Un cycle de conférence sur l’écriture à la BNF

9 Fév

Une « plongée dans la création littéraire contemporaine ».

Memes GIF - Find & Share on GIPHY

France Culture, la Bibliothèque nationale de France et le Centre national du Livre inaugurent une collection de masterclasses avec sept grands écrivains contemporains. Animées par des producteurs de France Culture, ces rencontres se déroulent en public à la BnF, à partir du 31 janvier 2017. Elles proposent une plongée dans la création littéraire contemporaine.

en savoir plus : https://www.franceculture.fr/evenement/masterclasse-de-yasmina-reza-en-public-mardi-31-janvier-18h30-la-bnf

 

Programme des rencontres :

  • mardi 31 janvier : Yasmina Reza – Arnaud Laporte
  • mardi 21 février : Jean Echenoz – Matthieu Garrigou-Lagrange
  • mardi 7 mars : Jean Rolin – Olivia Gesbert
  • mardi 18 avril : Pierre Guyotat – Manou Farine
  • mardi 2 mai : Olivier Rolin – Raphaël Bourgois
  • mardi 6 juin : Maylis de Kerangal – Caroline Broué
  • mardi 13 juin : Pierre Michon – Arnaud Laporte
Publicités

Le bureau des légendes

12 Mai

Un showrunner français. Entretien avec le concepteur de la série d’espionnage, Eric Rochant.

Le bureau des légendes est actuellement diffusé sur Canal plus.

 

Comment calculer le nombres de signes ?

12 Oct

scenrario-formuleBien entendu, le calcul du nombre de signes par pages dépendra de la taille des carractères utilisés. Mais avec un format  A4, une taille moyenne de 12 pixels,  un interlignage de 1,5 et des marges classiques à 2,5 cm, votre feuille comprendra environ 36 lignes, chaque ligne ayant approximativement 90 caractères ou signes (espaces compris).

Donc, un page  A4 = 3000 signes (espaces compris)

Mais dans la réalité, parce qu’il y a des sauts de paragraphes ou des dialogues,  votre manuscrit au format A4 contiendra environ 2500 signes par page.

donc un livre de 150 pages peut être estimé à 375 000 signes.

Notez bien qu’il s’agit ici d’une estimation pour votre manuscrit, utile si l’éditeur le demande pour un appel à manuscrit ou dans le cadre d’un concours. Lire la suite

La relation écrivain / éditeur

31 Mar

L’auteur de roman policier Michel Bussi (Presse de la cité), dans ce reportage, parle de son métier d’écrivain, du travail en commun avec les éditeurs et de la façon de vivre le succès.

Vers une orthographe nouvelle?

16 Jan

ortographe et écritureAvez-vous entendu parler de la nouvelle orthographe?

Il s’agit d’une réforme réalisée dans un souci de simplifier l’orthographe française souvent qualifiée des plus difficiles. Le sujet de la simplification de l’orthographe est souvent abordée en France.  Cette dernière réforme de l’orthographe date de 1990, elle a fait l’objet de plusieurs circulaires en France, Belgique, Suisse et au Canada francophone.

Voici les 4 éléments les plus importants à retenir au sujet de la nouvelle orthographe :

  • Les accents
  • Les traits d’union
  • Le pluriel
  • La chute de certaines voyelles ou consonnes non prononcées

Lire la suite

En manque d’idées ? et si vous sautiez dans l’espace temps?

27 Nov

dark knightVoilà une technique d’écriture utilisée régulièrement dans les fanfictions. Les fan-fictions se concentrent sur l’initiation de l’histoire d’origine (prequelle), les épisodes trop peu explorés ou la suite de l’aventure (sequelle).

Une préquelle, ou  antépisode au Québec (préquel ou prequel, est aussi correct), est une œuvre littéraire, théâtrale, filmique ou vidéo ludique dont l’histoire précède une œuvre antérieurement créée en se concentrant sur les événements se déroulant avant le récit original. Les préquelles se retrouvent sous diverses formes, en littérature, au cinéma, dans les séries télévisées, en musique ou dans les jeux vidéo.
flashback
Composer la trame de son roman sous forme de préquelle permet de présenter les personnages de la série de base à leurs origines. C’est une technique souvent utilisée par les scénaristes car la préquelle constitue une œuvre autonome. Seul hic, une préquelle est désavantagées du point de vue du suspense narratif car le lecteur (ou le spectateur) sait parfaitement que les personnages présents dans l’œuvre de départ ne peuvent pas mourir dans la préquelle. Mais les possibilités sont immenses : toutes les jeunesses de vos héros peuvent se prêter à une préquelle et toutes les aventures historiques ont leurs parts d’ombres et d’inconnus.

Lire la suite

Ecrire un roman historique

25 Nov

Un roman historique est un roman qui prend pour toile de fond un épisode ou une période de l’histoire, dans lequel se mêle généralement des événements et/ou des personnages réels.

Avant de commencer vos recherches, définissez avec précision quelle période constituera la toile de fond de votre récit. Une période lointaine vous permettra de disposer d’une grande liberté car les sources historiques sont réduites. Une période connue, imposera sans doute que votre histoire repose sur une intrigue et des psychologie plus développée. Une histoire proche, conduira certainement à se concentrer sur des personnages subissant les phénomènes historique. La série « un village français » repose sur ce principe.

Une étape importante : la documentation

astuce ecritureEcrire un roman historique impose des recherches documentaires, afin de ne pas créer d’anachronismes flagrants quant au lieux, aux personnages, aux événements. Les sources sont multiples : livres, photographies, travaux d’historiens, films, Internet, sans oublier les guides touristiques et les journaux (s’ils existaient à l’époque choisie)… C’est souvent un travail préparatoire agréable, éveillant votre curiosité et enrichissant votre entendement d’une époque. Notez les façons de s’habiller, de se déplacer, quels sont les loisirs, les rapports familiaux. Si vous en avez la possibilité, rendez vous sur les lieux. Cela vous permettra de mieux ressentir l’atmosphère du lieux. Lire la suite

Une fan fiction, c’est quoi?

24 Nov

fanfictionUne fanfiction, c’est un récit que certains fans écrivent pour prolonger un univers qu’ils affectionnent. Il peut s’agir d’un roman, d’un manga, d’une série télévisée, d’un film, ou encore d’un jeu vidéo. Écrire une fanfiction permet au lecteur ou au spectateur de mettre en scène ce qu’il aurait souhaité trouver dans l’œuvre d’origine.

Les fans sont souvent des lecteurs ou des spectateurs exigeant mais aussi extrêmement curieux de tout ce qui peut enrichir leur univers préférer. Et le phénomènes des fan-fictions est prolifique : sites, mini-séries, romans, nouvelles, sur le net, en imprimé, en vidéo. Tous les supports sont bons pour assouvir sa passion et la partager avec d’autres personnes.

Prolonger le plaisir éprouvé dans un univers

Les fan-fiction reprennent, en les développant différemment, les thèmes classiques du scénario d’origine. Personnages principaux identiques, décors identiques mais situations différentes. le plus souvent, ces fan-fictions se concentrent sur l’initiation de l’histoire d’origine, les épisodes trop peu explorés ou la suite de l’aventure d’origine. Lire la suite

Concours de nouvelle fantastique, fantasy

17 Oct

ecrire la nuitLe concours de nouvelle organisé par l’éditeur « Mille saison », est placé sous le signe des littératures de l’imaginaire. Sur le thème imposé « La cour des miracles », il  faut écrire une nouvelle dans un des genres fantastique, fantasy…

Vous avez jusqu’au 31 octobre 2014 pour participer.

La nouvelle ne devra pas excéder les 40 000 signes (10/15 pages environs) et posséder un lien avec le titre de l’anthologie qui sera éditée à l’issue du concours.

Le concours est ouvert à tous, thèmes transgenres acceptés. Lire la suite

Ecrire à la première ou à la troisième personne ?

14 Sep

j'ecris un romanMais quelle sera votre place de narrateur?

Écrire son roman ou son récit à la troisième personne est l’attitude la plus courante en littérature. En effet, à la troisième personne, votre place de narrateur est idéale pour décrire et observer l’ensemble des situations de votre roman ou de votre nouvelle. En tant que narrateur, vous pouvez alors observer les différents personnages et déclarer ce qui se passe dans leurs esprits. une distance très pratique pour faire découvrir les différents points de vues. Toutefois, si ce type de narration est la plus courante et sans doute la plus pratique, il est nécessaire de bien définir votre place de narrateur. Le risque d’être un narrateur omniscient, devançant le récit, peu vite devenir agaçant. N’oubliez pas : comme narrateur, vous devez décrire les situations comme un observateur qui serait au même niveau de connaissance que le lecteur. Par contre, que vous adoptiez une position distante, que vous ne soyez pas objectifs dans vos jugement ou  que vous preniez parti pour un personnage, cela dépend uniquement de votre style.

Écrire à la première personne

ecrire un livreÉcrire à la première personne est toujours un choix délicat. D’une part car vous optez résolument pour le point de vue d’un personnage, au risque, sur la durée du récit, de manquer d’éléments de relance, et d’autre part car vous prenez résolument un point de vue subjectif. L’adhésion à votre personnage et à votre style d’écriture deviendrons alors capitaux. Avec ce genre de narration, il vous sera par ailleurs plus difficile de révéler certaines informations, puisque votre personnage principal n’est pas omniscient. Par contre, écrire à la première personne permet au lecteur de ses sentir plus proche de l’action et des émotions du personnage. C’est une technique très utilisée dans les auto-fiction mais aussi dans les romans policiers.