Tag Archives: Question d’écriture

Le Polar était à paris

25 Nov

le festival Paris polar à Paris 13e c’est déroulé du  16 au 19 novembre 2017 http://www.parispolar.fr/

quizz-litterature-policierepour prolonger l’événement, vous pouvez retrouver un Quizz sur la littérature policière à Paris, proposé par le Figaro (http://www.lefigaro.fr/sortir-paris/2017/11/17/30004-20171117ARTFIG00154-testez-vos-connaissances-sur-les-polars-a-paris.php)

 

salon estival paris polar

Lire la suite

Publicités

Combien de mots par page ?

30 Jan

évidement, cela reste une moyenne, mais on peut estimer qu’un livre comporte entre 250 et 280 mots par page pour un roman.

combien de mots dans une page

Unsplash / CC0 Public Domain

Pour votre travail d’écriture :

  • Dans Word, vous pouvez comptabiliser votre nombre de mots dans le menu « révision  » et le sous menu « statistiques ».
  • Dans Open office, c’est dans le menu « outils » puis « statistiques ».

Lire la suite

Qui a rangé ma bibliothèque ?

28 Avr
Ré-inventer une vie pour les livres liés au pilon ? Les artistes y trouve leur bonheur …
Les livres récupérés de la plasticienne Laurence Bucourt

Installation et création d’Ignacio Rábago

Ssculptures de livres, création d’Alicia Martin

Bibliomane ?

20 Mar

Suite à notre article sur le métier d’écrivain et la difficulté à vivre de sa plume, nous vous proposons un petit sondage sur vos habitudes de lecteur :

Actuellement, Lire la suite

Interview d’auteur

30 Oct

R.J. Ellory – Entrevue audio en anglais (sous-titres français) réalisée à la Librairie Monet pour  le Festival international de littérature policière canadien :  » Les printemps meurtriers « .

R.J. Ellory est écrivain britannique, auteur de romans policiers et de thrillers.

Ecrire à la première ou à la troisième personne ?

14 Sep

j'ecris un romanMais quelle sera votre place de narrateur?

Écrire son roman ou son récit à la troisième personne est l’attitude la plus courante en littérature. En effet, à la troisième personne, votre place de narrateur est idéale pour décrire et observer l’ensemble des situations de votre roman ou de votre nouvelle. En tant que narrateur, vous pouvez alors observer les différents personnages et déclarer ce qui se passe dans leurs esprits. une distance très pratique pour faire découvrir les différents points de vues. Toutefois, si ce type de narration est la plus courante et sans doute la plus pratique, il est nécessaire de bien définir votre place de narrateur. Le risque d’être un narrateur omniscient, devançant le récit, peu vite devenir agaçant. N’oubliez pas : comme narrateur, vous devez décrire les situations comme un observateur qui serait au même niveau de connaissance que le lecteur. Par contre, que vous adoptiez une position distante, que vous ne soyez pas objectifs dans vos jugement ou  que vous preniez parti pour un personnage, cela dépend uniquement de votre style.

Écrire à la première personne

ecrire un livreÉcrire à la première personne est toujours un choix délicat. D’une part car vous optez résolument pour le point de vue d’un personnage, au risque, sur la durée du récit, de manquer d’éléments de relance, et d’autre part car vous prenez résolument un point de vue subjectif. L’adhésion à votre personnage et à votre style d’écriture deviendrons alors capitaux. Avec ce genre de narration, il vous sera par ailleurs plus difficile de révéler certaines informations, puisque votre personnage principal n’est pas omniscient. Par contre, écrire à la première personne permet au lecteur de ses sentir plus proche de l’action et des émotions du personnage. C’est une technique très utilisée dans les auto-fiction mais aussi dans les romans policiers.

Questions d’écriture : bien utiliser les points de suspension

15 Fév

dialogue les pointsComment bien utiliser les points de suspension dans un dialogue? tout d’abords, les points de suspension vont toujours par trois.  Ils se confondent avec le point final.

Les points de suspension marquent une interruption de la phrase. C cette interruption peut avoir lieu au milieu d’un mot : Le lieutenant escalada la tranchée et hurla : En av…

L’utilisation des points de suspension peut être riche de nuances, et signifier l’indécision, l’hésitation, le respect des convenances, la réticence, ou encore laisser libre l’imagination du lecteur.  Ils peuvent accompagner la virgule (Il ne sait rien…, il ne voit rien…), le point-virgule, le point d’exclamation ou d’interrogation (Il faut espérer qu’il en tire un profit, sinon ?…). Selon le sens, on place ses divers signes de ponctuation avant ou après les points de suspension. Avant s’ils terminent la phrase, après si la suspension est pensée comme pouvant se prolonger.

Toutefois il est recommandé de ne pas abuser de ce symbole typographique. A noter qu’on ne met jamais de points de suspension après etc. Les points de suspension ne forcent la majuscule que s’ils se confondent avec une ponctuation de fin de phrase.

Questions d’écriture : majuscule et point d’intérrogation

1 Fév

Faut-il une majuscule après avoir utilisé un point d’interrogation?

Le point d’interrogation ne marque pas nécessairement la fin de la phrase. Il peut ainsi être placé au milieu d’une phrase et il n’est pas alors suivi d’une majuscule.

Vous souhaitez partir? maintenant ?

astuce ecritureS’il indique la fin d’une phrase, il est alors obligatoirement suivi d’une majuscule :

– Quand viendrez vous ? Pas durant le vacances ?